Et si un simple téléphone pouvait nous aider à...

Amener l'éducation à ceux qui ont fait le sacrifice de la quitter 

Offrir aux filles un moyen de continuer à apprendre dans un environnement sûr

Favoriser le savoir local et émanciper les communautés

"Je voulais continuer d’aller à l’école, jusqu’à la fin mais mes parents étaient vraiment pauvres. Ils voulaient que je les aide à contribuer au revenu de la famille. J’étais brillant à l’école. Mon enseignant d’arabe a essayé de mon convaincre de revenir à l’école mais il n’a pas réussi. Que pouvais-je faire d’autre ? Mes parents avaient besoin de mon aide. Ils ne pouvaient pas attendre des années pour collecter les fruits de mon éducation"  Karim - 14 

"Un jour, je ne pouvais plus me tenir debout sur mes jambes. J’avais l’impression d’être brulée de l’intérieur. Je suis restée à la maison pendant deux semaines. Quand je me suis mieux sentie, j’ai voulu repartir à l’école, mais j’ai perdu la motivation parce que j’avais l’impression de ne plus pouvoir rattraper les autres. J'ai donc arrété d'y aller" Samira - 13 

"Mon fils devait marcher 3km plusieurs fois chaque jour pour aller à l’école car elle ne sert pas de repas gratuit le midi. Quand il a terminé l’enseignement primaire, j’ai décidé de mettre fin à ses études parce que l’école secondaire était encore trop loin et que le coût me paraissait trop grand. On n’a pas les moyens de lui donner de l’argent pour manger en ville. Il aide toute la famille aujourd’hui. C’est plus simple comme ça, au moins on peut survivre" Bouchta - 53 

"J’étais souvent harceléé par des garçons du village, surtout l'hiver, quand il était 6h du soir et qu’il commençait à faire nuit. Ils se cachaient dans les buissons, derrière les murs ou dans les ruines d’anciennes maisons… Ils essayaient de flirter avec nous, mettre leurs mains sur nous et courir après nous. Je ne pouvais plus supporter cela et j’ai décidé d’arrêter d’aller à l’école."  Yasmine - 12 

Les externalités positives de l'éducation par chatbot

LAWLA et son chatbot AIcha vont aider les jeunes à développer des compétences en mathématiques et lecture de l’arabe, mais également des contenus de formation aux dynamiques de la vie, incluant l’apprentissage du Français, de la citoyenneté et de entrepreneuriat.  Cela est fait dans le but de préparer cette jeunesse à ré-intégrer l’éducation formelle, participer dans l’économie et être utiles à leurs communautés sur le temps long.

le chatbot est rapide à développer peu coûteux et facilement extensible à d’autres contextes.

La participation d’un apprenant ne dépend pas de sa position géographique. Il peut continuer à accéder à des ressources éducatives où qu’il le souhaite et quand il le désire.  Ainsi, il peut choisir son propre temps et espace pour apprendre.

Nous impliquons les parents qui peuvent eux aussi se servir de l’outil pour continuer à apprendre avec du contenu qui prend bien en compte leur contexte particulier.